Le moral

Share Button

Je ne suis pas un randonneur aguerri, et pour cause ! Mais au-delà de la préparation physique, avec les premiers pas surgissent les premiers doutes.

Je n’ai jamais « marché », je n’ai jamais bivouaqué. Au mieux, ai-je passé quelques nuits sous tente ou en dortoir commun lors de mon court passage chez les louveteaux, ou en colonie de vacances !

Alors, autant de kilomètres, tant de temps, faire face aux éléments, être confronté à la solitude, parfois aux difficultés du Chemin. Vais-je y arriver ?  Ne suis-je pas fou de me lancer dans un tel projet ?  Mes quelques mois de préparation suffiront-ils à effacer certaines craintes ?  Et ces mêmes mois ne vont-ils pas apporter leur lot de questions?

Une certitude a posteriori : nul entrainement ne pourra jamais faire éclater toutes les incertitudes ! Seul le Chemin, les premiers jours, les premières semaines, détermineront si je serai capable d’atteindre mon but.

© Luc BALTHASART

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *