Le matos

Share Button

Partant de rien, il me fallait tout.

Des chaussures au bonnet, en passant par le sac à dos et son contenu, il me fallait apprendre et comprendre le bien fondé de chaque chose.

Parce que la première leçon à retenir est que chaque élément fait partie d’un tout…

Des prémices de la première liste à la composition finale de mon barda, que d’heures passées à consulter différents sites internet, à discuter avec des aficionados de la rando et du Chemin en particulier, que de kilomètres parcourus à arpenter les allées des magasins de sport. Mais aussi que d’hésitations, de doutes, d’essais, de changements, avant d’arriver à optimiser au mieux ma charge et son volume. Tout en ayant comme contrainte le rapport inversement proportionnel et exponentiel poids/prix.

Il faut d’abord tenir compte de la manière d’aborder le Chemin. Quel parcours, quel type de logement, quel climat? Mes premières semaines risquent d’être froides et solitaires, les possibilités de se loger ne seront pas légion: une tente s’impose, un bon matelas de sol et un sac de couchage chaud également!

Il faut ensuite penser aux vêtements. Les conseils glanés ci et là m’apprendront la technique des 3 couches modulables: confort, chaleur, protection.

Une fois ces  indispensables déterminés, il me faut aussi constituer une trousse de toilette avec mon inséparable coupe-chou, une pharmacie minimaliste, penser aux repas, et, dans une moindre mesure, aux « superflus de confort » que constituent tous les accessoires tels que couteau, réchaud, boussole, sandales, sans oublier un appareil photo, un carnet de notes, téléphone, etc. Rappelez-vous: chaque élément constitue un tout! Vous n’imaginez pas le poids cumulé de ces « superflus »!!!

Enfin, dernière chose mais non des moindres, qui devra en outre faire l’objet d’une attention toute particulière: le sac à dos! Le volume sera déterminé par tous les objets cités ci-dessus. Quant au choix de la marque et du modèle, il m’aura fallu encore des heures de consultation et d’hésitation. Car mon sac à dos le bien-nommé, je l’aurai sur le dos tous les jours ! Il se doit d’être avant tout confortable et pratique.

Le matos en photo

© Luc BALTHASART

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *