Archives de catégorie : Jour après jour

12/04/2015, jour 29: Baugy – Bourges

Share Button

La nuit n’a pas suffi à rétablir notre ami Christian. Son pied toujours aussi gonflé le fait atrocement souffrir, malgré l’anti-inflammatoire que je lui avais donné la veille. Nous sommes un peu désemparés face à sa détresse. Christian est pourtant un randonneur aguerri. Il nous contait avec passion ses longues marches dans les bois environnants Paris. Il nous parlait de sa préparation, de ses espoirs et de son envie de partir sur le Chemin.

Continuer la lecture de 12/04/2015, jour 29: Baugy – Bourges

11/04/2015, jour 28: La Charité-sur-Loire – Baugy

Share Button

Je ne saurai dire avec exactitude à quelle heure Christian s’est levé ce matin. Je peux juste affirmer avec certitude qu’à 7 heures, l’antique porte d’entrée s’est ouverte dans un fracas qui brisa net le silence de la nuit. C’est qu’il a ses habitudes, notre Christian, et si l’opportunité lui est offerte, il se rendra chaque matin au bistrot avaler son petit noir bien tassé. Tout juste revenu de son escapade, sa voix rauque sera notre chant du coq sonnant le levé du soleil en même temps que notre réveil. On s’extirpe de nos lits, on replie nos effets, on s’affaire à ranger nos sacs à la lueur d’une grisaille qui annonce une journée brumeuse, avant de s’attabler pour le déjeuner.

Continuer la lecture de 11/04/2015, jour 28: La Charité-sur-Loire – Baugy

10/04/2015, jour 27: Arbourse – La Charité-sur-Loire

Share Button

J’apprendrais vite par la suite que les réveils en gîte sont souvent matinaux. Pas question en effet de profiter d’une grasse matinée parfois bien méritée. Le premier éveillé,  en préparant son sac, sonnera invariablement le réveil de tous, même si rien ne nous empêche de l’observer dans l’obscurité de l’aube naissante sans pour autant bouger de notre lit.

Continuer la lecture de 10/04/2015, jour 27: Arbourse – La Charité-sur-Loire

09/04/2015, jour 26: La Grange Treillard – Arbourse

Share Button

Bien emmitouflé dans une épaisse couette, j’avoue que ce matin, j’ai bien du mal à émerger. Il faut dire qu’on l’avait prolongée bien tard hier soir. Le repas, les conversations passionnantes et le vin, auront eu raison de moi. J’ai dormi comme un roi dans ma petite roulotte de saltimbanque. Je serai finalement réveillé par un généreux soleil qui perce à travers les tentures. Je m’étire, je m’étends, je vérifie le bon état de mon corps, je le prépare tout doucement à poser pied à terre. Pour la première fois depuis mon départ, j’appréhende ce moment. Aux douleurs habituelles de mes chevilles dont je m’étais fait une raison et avais appris à les gérer,  viennent s’ajouter aujourd’hui les deux ampoules d’hier. Les craintes d’une défaillance physique refont surface. La volonté de continuer n’en est que plus farouche.

Continuer la lecture de 09/04/2015, jour 26: La Grange Treillard – Arbourse

08/04/2015, jour 25: Vezelay – La Grange Treillard

Share Button

Réveil à l’aube, une fois n’est pas coutume. La bénédiction des pèlerins débutant à 7h, il est hors de question que nous arrivions en retard ! La parisienne hautaine s’est avérée être une ronfleuse hors norme. Brecht a du mal à émerger. Les plus impatients ont déjà bouclé leur sac, non sans avoir fait le remue-ménage nécessaire pour nous extirper de notre somnolence. Leur déjeuner est probablement même déjà avalé. Pour nous, ça sera après l’office ! On laisse tout en plan, on s’habille en vitesse. Bienvenue sur les Chemins de Compostelle, avec ses dortoirs communs et toutes ses anecdotes.

Continuer la lecture de 08/04/2015, jour 25: Vezelay – La Grange Treillard

07/04/2015, jour 24: Lac Sauvin – Vezelay

Share Button

D’un pas leste, je bondis ce matin, bien décidé à avaler sans plus tarder les quelques kilomètres qu’il me reste à arpenter avant d’atteindre la basilique. J’avais volontairement fait étape hier, alors que je touchais Vezelay du bout des doigts, avec l’envie d’y arriver aujourd’hui dans les meilleures conditions. La nuit fut pourtant courte et agitée, l’esprit perturbé par tant d’idées. Il y a à peine un mois, j’ai tout quitté. J’ai affronté le froid, les monts et le fond des bois. J’ai escaladé des montagnes, dévalés des vallons. J’ai triomphé des obstacles comme autant d’épreuves. Je me suis levé chaque matin avec la farouche volonté de continuer. Quel que soit mon état, ma fatigue ou la météo, je n’ai jamais baissé les bras. Je n’ai jamais rien exigé non plus, jamais rien demandé, et j’ai tout reçu. Je suis riche aujourd’hui de ce que le Chemin m’apporte au quotidien.

Continuer la lecture de 07/04/2015, jour 24: Lac Sauvin – Vezelay

06/04/2015, jour 23: Saint-Cyr-les-Colons – Lac Sauvin

Share Button

On se lève tous les trois de concert alors que le jour pointe à peine. D’une manière aussi rigoureuse que militaire, Jozef et Staf ont tôt fait de débarrasser les lits, replier les couvertures et boucler leur sac, tandis que j’émerge lentement d’une bonne nuit réparatrice.

Continuer la lecture de 06/04/2015, jour 23: Saint-Cyr-les-Colons – Lac Sauvin

05/04/2015, jour 22: Flogny-la-Chapelle – Saint-Cyr-les-Colons

Share Button

L’état de grâce d’hier aura perduré toute la nuit et encore aujourd’hui. Après avoir dormi comme un bébé, de 20h30 à 7 heures, je suis bien décidé ce matin à conquérir le monde ! Sans trainer, je boucle mon sac et m’élance à l’assaut du canal encore nimbé de brume. Un lapin me salue, puis un autre, et encore un autre. C’est l’heure du festin, avant que ce beau dimanche ne soit troublé par les fidèles et les promeneurs. Même le héron, d’habitude si farouche, me regarde passer sans sourciller. Savent-ils qu’avec nos sacs à dos et nos bâtons, simplement contemplatifs d’une nature généreuse et d’une faune si variée, nous ne représentons aucune menace pour eux?

Continuer la lecture de 05/04/2015, jour 22: Flogny-la-Chapelle – Saint-Cyr-les-Colons

04/04/2015, jour 21: Sommeval – Flogny-la-Chapelle

Share Button

Je ne sais pas s’il s’agit du contrecoup de Troyes, mais ce matin, j’ai vraiment du mal. Réveillé dès l’aube par des lancements lancinants aux chevilles,  mes pieds, sur le béton lissé du gîte, refusent obstinément de se plier. En guise de déjeuner, je me prépare un Nescafé® bon marché, dans lequel je tremperai un quignon de pain séché, agrémenté d’une barre de chocolat noir aux noisettes. Je prends un antidouleur comme dessert, je replie péniblement mes effets.  Le temps est à la grisaille. Si la motivation est intacte, le moral en prend quand même un coup. Mais il me faut continuer, coûte que coûte, en dépit des douleurs et des difficultés !

Continuer la lecture de 04/04/2015, jour 21: Sommeval – Flogny-la-Chapelle

03/04/2015, jour 20: Troyes – Sommeval

Share Button

Le réveil est très douloureux. Mes pieds ne m’ont pas encore pardonné les excès de la veille. Ils se sont d’ailleurs rappelés à moi toute la nuit, m’obligeant même à me relever pour reprendre un antidouleur. Les chevilles figées, la démarche raide, je descends péniblement les grands escaliers.

Continuer la lecture de 03/04/2015, jour 20: Troyes – Sommeval

02/04/2015, jour 19: Anglure – Troyes

Share Button

Madame est malade ce matin. Son mal de tête d’hier s’est transformé en état grippal. Elle est couchée dans le fauteuil, usant le peu d’énergie qu’il lui reste à maugréer ses injonctions à son sbire de mari.

Continuer la lecture de 02/04/2015, jour 19: Anglure – Troyes

01/04/2015, jour 18: Sézanne – Anglure

Share Button

En longeant la rue principale pour quitter Sézanne, mon attention est attirée par le cliquetis exaspérant de bâtons bon marché qui résonne dans la quiétude matinale. Fabrice n’est pas loin, et il semblerait qu’on marche sensiblement à la même vitesse. Bon gré, mal gré, je finirai lentement par le rattraper. Il apparaît plus avenant que la veille. Une bonne nuit de sommeil, à moins que ça ne soit le généreux soleil, aurait-elle eu raison de sa moue d’hier? Nous en profitons pour marcher quelques kilomètres ensemble et faire plus ample connaissance. Mais notre binôme n’aura qu’un temps. Le sifflement désormais familier de Rineke me parvient aux oreilles. Le temps de l’attendre, nous voilà à trois, devisant dans un anglais approximatif dont j’apprendrais par la suite qu’il s’agit du langage universel des Chemins de Compostelle.

Continuer la lecture de 01/04/2015, jour 18: Sézanne – Anglure

31/03/2015, jour 17: Baye – Sézanne

Share Button

Déjeuner très matinal en compagnie de mes deux nouvelles amies. Rineke est déjà attablée, tandis qu’Alice s’accorde un semblant de grasse matinée. Elle ne tardera pas à nous rejoindre. Dans la maison déserte, seule Marie-Geneviève, dévouée, s’enquière de notre bien-être, en nous apportant café, confiture et baguettes croustillantes. Tous les autres membres du Foyer, ainsi que les retraitants, assistent à l’office des laudes.

Continuer la lecture de 31/03/2015, jour 17: Baye – Sézanne

30/03/2015, jour 16: Montmort-Lucy – Baye

Share Button

C’est serein que je me lève ce matin. Si la pluie est encore tombée cette nuit, le ciel m’inonde aujourd’hui d’un généreux soleil. La journée s’annonce sous les meilleurs auspices. Je m’empresse de boucler mon sac, je descends quatre à quatre les antiques escaliers de bois, et rejoins mes hôtes devant une table bien dressée.

Continuer la lecture de 30/03/2015, jour 16: Montmort-Lucy – Baye

29/03/2015, jour 15: Mardeuil – Montmort-Lucy

Share Button

Je me prélasse dans ma chambre privée avec douche et wc.  J’ai dormi comme un prince. La journée éreintante d’hier n’y est pas étrangère, mais il faut avouer que la qualité du lieu y contribue largement.

Continuer la lecture de 29/03/2015, jour 15: Mardeuil – Montmort-Lucy