Archives de catégorie : Jour après jour

27/04/2015, jour 44 : Périgueux – Saint-Astier

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 44

Je n’ai jamais si bien dormi que depuis que je suis ici, sur le Chemin. Est-ce le grand air ou l’effort quotidien? Ou tout simplement l’apaisement d’être loin de tout souci? Je m’endors au quart de tour sans jamais me réveiller en cours de nuit. Je me lève dès potron-minet, bien reposé, les batteries chargées à bloc, sans la moindre courbature, quelque soit la qualité du couchage. Le rituel des étirements ne sert plus à me remettre les articulations en place, il me permet juste d’annoncer à mon corps impatient que nous allons bientôt repartir.
Continuer la lecture de 27/04/2015, jour 44 : Périgueux – Saint-Astier

26/04/2015, jour 43 : Sorges – Périgueux

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 43

Lever cool ce matin, on n’est pas pressé. Après les exploits d’hier et la perspective d’une grande cité aujourd’hui, seuls 22 kilomètres nous attendent. On prend notre temps pour bénéficier encore quelques instants de la bienveillance de notre hôte. Et bien qu’elle ne soit pas du matin, nous trouvons une table déjà dressée, devant une Henie qui baille aux corneilles.

Continuer la lecture de 26/04/2015, jour 43 : Sorges – Périgueux

25/04/2015, jour 42 : La Coquille – Sorges

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 42

–>   Magiques bouchons d’oreilles !

Malgré les nuits à veiller sous les regards inquisiteurs et les chants rauques des grenouilles en rut, je ne les avais jusqu’à présent jamais utilisés. Sous ma tente, dans l’obscurité où, malgré le sommeil, tous les sens restent en éveil, entendre était effectivement une question de sécurité. Mais à la perspective de partager la nuit avec quatre autres pèlerins c’était donc l’occasion rêvée de les sortir pour la première fois de leur gangue de protection. D’autant qu’Henri et Patrick ont déjà titré Dannis de ronfleur infernal !
Continuer la lecture de 25/04/2015, jour 42 : La Coquille – Sorges

24/04/2015, jour 41 : Flavignac – La Coquille

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 41

C’était presqu’un lac, un grand étang, bien loin des dimensions d’une mare ! Rien ne laissait présager leur présence et pourtant… J’ai  encore passé une horrible nuit, bercé par le doux croassement des grenouilles en rut. Impossible de fermer complètement les yeux avant cinq heures du matin et les premières lueurs de l’aube. Tant et si bien que lorsque sonne l’heure du réveil, j’ai bien du mal à m’extraire des bras de Morphée. Mais une longue marche m’attend. Car pour la première fois depuis longtemps, j’ai  rendez-vous. Hier en effet, enivré par le vin et boosté par mes nouveaux compagnons de marche, nous avons convenu de nous retrouver à La Coquille, à près de trente kilomètres.
Continuer la lecture de 24/04/2015, jour 41 : Flavignac – La Coquille

23/04/2015, jour 40 : Limoges – Flavignac

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 40

Pas question aujourd’hui de me prélasser. Je dois reprendre la route, poursuivre mon Chemin, avancer vers mon destin. Marcher est devenu un besoin viscéral. Mes pieds trépignent d’impatience de fouler à nouveau ces sentiers tant convoités. Ils réclament leur lot quotidien de kilomètres. Peu importe les difficultés, la distance, ou la nature du sol que je vais aujourd’hui arpenter, ils ont décidé de me porter au bout de mon rêve, et rien ne les arrêtera !

Continuer la lecture de 23/04/2015, jour 40 : Limoges – Flavignac

22/04/2015, jour 39 : Journée de repos à Limoges

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 39

Puisque j’ai décidé de me poser une journée, je me lève ce matin avec la douce impression d’être un peu en vacances. La maison commence déjà à tinter de bruits de vaisselles qu’on entrechoque, de chuchotements étouffés et de pas feutrés. Mais rien ne presse. Je prends bien soin de m’étirer de tout mon long, avant de lentement rejoindre Alain, déjà occupé à déjeuner.

Continuer la lecture de 22/04/2015, jour 39 : Journée de repos à Limoges

21/04/2015, jour 38 : Châtenet-en-Dognon – Limoges

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 38

Sept heures du matin tapantes, et c’est le cas de le dire: à dormir au pied d’une église, je ne pouvais qu’être réveillé par une série d’énormes gongs ! Le soleil est déjà resplendissant. Le ciel est sans l’ombre d’un nuage à l’horizon. Je m’étends sous les yeux ébahis du voisin qui venait d’ouvrir ses volets. Un bonjour chantant de ma part, auquel il me répond timidement, et je lui assure que je ne vais pas traîner à dégager le terrain.

Continuer la lecture de 21/04/2015, jour 38 : Châtenet-en-Dognon – Limoges

20/04/2015, jour 37: Bénévent-l’Abbaye – Châtenet-en-Dognon

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 37

Déjeuner guindé en présence des trois allemandes qui m’avaient dépassées hier, et d’un couple d’américains un peu prétentieux, qui se partagent entre leur maison en Floride, et leur mas provençal. L’ambiance ne me sied guère, avec à ma gauche ces teutonnes qui parlent entre elles, et de l’autre côté, ce couple visiblement ici pour avoir moult truculentes choses à raconter lors de leurs prochaines soirées VIP. J’apprendrais d’ailleurs par la suite qu’ils allaient ainsi de chambres d’hôtes en hôtels de standing, et qu’il s’y faisaient livrer chaque jour de nouvelles tenues de marche, en prenant soin de jeter la précédente, trop souillée à leur goût. Cette histoire, telle qu’on me l’a rapportée, fera peut-être un jour partie des légendes du Chemin, comme celle du milliardaire qui voyageait anonymement et laissait des milliers d’euro dans les donativos, ou encore ce riche et discret industriel, qui n’aurait dévoilé sa véritable identité qu’une fois arrivé à Compostelle, et aurait offert à son compagnon de marche rencontré sur le Chemin, une nuit de luxe au Parador dont il se souvient encore, avant de l’inviter à partager une croisière sur son somptueux voilier privé.
Continuer la lecture de 20/04/2015, jour 37: Bénévent-l’Abbaye – Châtenet-en-Dognon

19/04/2015, jour 36: La Souterraine – Bénévent l’Abbaye

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 36

Moi qui d’habitude ai le sommeil léger, je m’étonne des merveilleuses nuits que je passe. Est-ce dû à la fatigue conséquente des efforts quotidiens? Je ne pense pas. J’ai trouvé ici une paix intérieure, une tranquillité d’esprit, une sérénité jamais égalée. Loin de tout, des tracas et des soucis, malgré parfois l’inconfort de mon couchage, je n’ai plus l’angoisse de me lever sous la contrainte. Je fais ici ce qui me plaît, quand cela me plaît, et tel que j’en ai envie. Je goûte à la vraie liberté, bien loin des carcans d’une vie trop bien rangée.

Continuer la lecture de 19/04/2015, jour 36: La Souterraine – Bénévent l’Abbaye

18/04/2015, jour 35: Crozant – La Souterraine

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 35

Réveil difficile dans un paysage nimbé de brume. Les longs trajets de ces deux derniers jours, le relief et l’asphalte à n’en plus finir auront eu raison de moi. Je suis fatigué, mes pieds me font souffrir, et j’ai beaucoup de mal à faire mes premiers pas pour replier ma tente. Ça n’est pas la première fois qu’ils se rappellent ainsi à moi. Et même si aujourd’hui encore, je sais qu’ils relèveront le défi, je pense qu’il va falloir sérieusement penser à me poser une journée. Cela fait plus d’un mois que je me lève chaque matin avec l’envie furieuse de continuer, trente cinq jours à marcher. Mon corps s’est installé dans une logique d’efforts sans rechigner. Depuis mon départ, j’ai appris à l’écouter. Aujourd’hui, il me fait comprendre qu’il aimerait simplement se reposer. Je ne suis plus qu’à quelques jours de Limoges. Ça sera peut-être l’occasion de profiter de la ville et de ses facilités, le temps de recharger ses batteries pour mieux repartir.

Continuer la lecture de 18/04/2015, jour 35: Crozant – La Souterraine