Archives de catégorie : Mes pèlerinages

16/5/2015, jour 63 : Pamplona – Puente la Reina

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 63

Une nuit étonnamment calme et silencieuse malgré mes 114 condisciples de chambre. L’albergue Jesùs y Maria de Pamplona est un exemple de modernité et d’efficacité. Sauf peut-être, petit bémol, le réveil brutal à 7h du matin lorsque toutes les lumières s’allument d’un coup. Mais bon, nous n’espérions pas non plus un réveil en douceur sous les chants mélodieux d’une myriade de naïades. Continuer la lecture de 16/5/2015, jour 63 : Pamplona – Puente la Reina

15/05/2015, jour 62 : Zubiri – Pamplona

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 62

Bercé par les flatulences de nos compagnons de chambrée, nous avons finalement passés une très bonne nuit à Zubiri. Le réveil est par contre relativement brutal, il va falloir s’y faire : aux premières lueurs et même parfois bien avant, on commence à entendre les premiers frémissements d’une chambrée qui ne va pas tarder à s’agiter. Les faisceaux de lumière des frontales commencent alors à s’entrecroiser, donnant l’impression des prémices d’un show pyrotechnique. S’en suit rapidement les pas sur un plancher grinçant, accompagné tout aussi vite des zips qu’on agite frénétiquement. Mais le pire, ce sont encore ceux qui s’évertuent à emballer leurs affaires dans des sachets en plastique aussi fins que bruyants. Continuer la lecture de 15/05/2015, jour 62 : Zubiri – Pamplona

14/05/2015, jour 61 : Roncesvalles – Zubiri

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 61

Comment qualifier notre première nuit en terre espagnol ? Olé olé !

Dans notre camp de réfugiés aux containers surchauffés, nous en garderons le souvenir de lits superposés aux sommiers sommaires qui grincent au moindre mouvement d’orteil. Nous nous souviendrons aussi avec émotion de ce pèlerin allemand qui restera à jamais anonyme, pour avoir malencontreusement lâché sa tablette tactile du haut de son premier étage. Et blam, face contre terre à 3 heures du matin dans un vacarme assourdissant sous les huées et l’hydre féroce des autres locataires. Continuer la lecture de 14/05/2015, jour 61 : Roncesvalles – Zubiri

13/05/2015, Jour 60 : Saint-Jean-Pied-de-Port – Roncesvalles

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 60

J’imagine que le départ de Saint-Jean-Pied-de-Port doit être une joyeuse débandade. Ils sont pour la plupart fringants et impatients d’entamer le pèlerinage. Ils pensent s’élancer pour une petite balade de santé, une promenade qui se prolongera quelques jours, quelques semaines, mais qui pour certains prendra fin dès l’apparition des premières phlyctènes, peut-être déjà dès ce soir. Continuer la lecture de 13/05/2015, Jour 60 : Saint-Jean-Pied-de-Port – Roncesvalles

12/05/2015, jour 59 : Journée de repos à Saint-Jean-Pied-de-Port

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 59

Aujourd’hui est une journée Off. Nous avons convenu de nous reposer une journée à Saint-Jean-Pied-de-Port. Plusieurs raisons à cela. Tout d’abord parce que Saint-Jean-Pied-de-Port est un mythe. En témoigne ce village qui s’est développé au point de devenir une ville-étape importante. On y trouve de tout ici, du modeste bar au restaurant chic et cher, tous les services disponibles au bon fonctionnement de la population, des commerces en tout genre, des boutiques pour touristes, d’autres clairement dédiées à l’équipement des pèlerins. On y rencontre aussi une foule grouillante qui se presse ou qui flâne selon l’intérêt de chacun.
Continuer la lecture de 12/05/2015, jour 59 : Journée de repos à Saint-Jean-Pied-de-Port

11/05/2015, jour 58 : Ostabat – Saint-Jean-Pied-de-Port

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 58

Nous sommes les derniers à partir de ce lieu mythique qu’est le gîte chantant d’Ostabat. Non pas qu’on s’y sente si bien, mais puisque 8h est l’ultime délai et que nous ne sommes jamais pressés, c’est légèrement agacé que le gérant nous sert la main et ferme la porte derrière nous.

Continuer la lecture de 11/05/2015, jour 58 : Ostabat – Saint-Jean-Pied-de-Port

10/05/2015, jour 57 : Sauveterre-de-Béarn – Ostabat

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 57

A mon grand bonheur, Carine et Johanna sont plutôt du genre flemmard. Autant dire que ça ne se bouscule pas dans la chaumière, et que le soleil inonde déjà largement la pièce quand nous nous décidons enfin à penser tout doucement à bouger. Il faut dire que rien ici n’incite à la vitesse : le lit douillet, la douce chaleur, une lumière tamisée, ainsi que le calme infini de la campagne environnante, dans cette chaumière isolée au fond d’un cul-de-sac. C’est finalement Linda qui viendra aux nouvelles pour nous annoncer que le déjeuner était servi dans la cour.

Continuer la lecture de 10/05/2015, jour 57 : Sauveterre-de-Béarn – Ostabat

09/05/2015, jour 56 : Orthez – Sauveterre-de-Béarn

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 56

C’est une fois de plus sans se presser que nous allons démarrer cette journée. Bien que réveillés par un Daniel qui s’évertue à plier bagage à pas de loup, nous comptons bien profiter d’une nuit à l’hôtel de la Lune !  Il est finalement aux alentours de 7h30 quand nous décidons enfin de mettre pied à terre pour retrouver Johanna et Carine déjà occupées à prendre leur déjeuner. Elles ont en outre eu la bienveillance de faire couler un perco complet, si bien que nous sommes presque comme à la maison quand nous étions enfants, et que nous n’avions plus qu’à souffler sur nos tasses fumantes pendant que maman nous préparait nos tartines de choco. Bon, d’accord, ici, c’est pain rassis et vieux pot de confiote, on doit aussi se les tartiner soi-même, mais c’est presque ça…

Continuer la lecture de 09/05/2015, jour 56 : Orthez – Sauveterre-de-Béarn

08/05/2015, jour 55 : Beyries – Orthez

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 55

Fidèles à leurs habitudes, Daniel et Nadège, dès potron-minet, se préparent au départ. J’ai toujours un peu de mal à comprendre ces gens matinaux que tout presse sur ce chemin où rien ne presse. Certes lorsque je bivouaque, je ne suis pas enclin non plus à rester seul sous ma tente. Certes nous ne sommes pas là non plus pour s’offrir des grasses matinées de roi, encore que même en temps normal, ça n’est jamais mon choix. Mais de là à se lever alors que l’aube ne pointe pas encore le bout de son nez, pour se préparer dans un demi-obscurité à la lueur des frontales, en prenant garde de ne pas faire le moindre de bruit afin de ne pas réveiller les autres, quel est l’intérêt ? Quel est l’intérêt de partir dans le noir alors que la nature nous offre mille visages lorsque le soleil nous inonde de ses rayons encore frais du matin ? Continuer la lecture de 08/05/2015, jour 55 : Beyries – Orthez

07/05/2015, jour 54 : Hagetmau – Beyries

Share Button

Le récit du jour précédent ?

Ou celui du lendemain ?

Retrouvez toutes les photos du jour 54

Pour la première fois, ce matin, je sens que ça ne va pas. Je n’ai aucun courage, aucune envie de me lever. J’ai mal au dos, aux pieds, partout. Je reste emmitouflé dans mon sac de couchage telle une grosse larve dans son cocon. J’observe les autres qui s’agitent en me demandant d’où ils viennent. Je ne les avais jamais vus auparavant, dans aucun autre gîte. D’où ont-ils démarré, comment se fait-il que je ne les aie jamais croisés ? Des hollandais pour la plupart, deux anglais, pas de français, excepté Patrick. Lui se réveille comme hier malgré qu’il ait un an de plus, toujours de bonne humeur, souriant, et motivé. Il voit bien à ma tête que je n’en mène pas large, mais que peut-il y faire ?
Continuer la lecture de 07/05/2015, jour 54 : Hagetmau – Beyries